Kickstarter reçu – Battle systems Sci Fi 2

J’ai reçu il y a quelques semaines le dernier kickstarter de Battle systems qui propose des décors en carton fort imprimé et prédécoupé. Il s’agit de Sci Fi 2 qui n’a pas eu de retard ! 

Après les intérieurs de vaisseaux spatiaux, ils proposent une base spatiale avec des murs extérieurs et tout un tas d’accessoires. J’avais choisi la version « frontier » pour des décors vieillis et salis à la différence de la version « galactic » (pour des bases style années 70 bien brillantes à la space 1999…).

Une nappe en néoprène pour le sol est incluse (60 cm x 60 cm), et les souscripteurs ont droit à quelques planches bonus. J’ai pris l’option « infestation » qui permet de redécorer certaines parois avec des sécrétions d’alien (un peu comme dans les films).

Ce sont donc des décors pour le 28mm qui demandent du montage mais pas de peinture. C’est solide et modulable.

 

 

Publié dans Figurines | Marqué avec | 2 commentaires

Jeff Chapman

Je vous présente un artiste qui ne fait pas de l’illustration classique mais qui la mixe avec de la de manipulation de photos. Jeff Chapman représente souvent des personnages connus de l’heroic fantasy ou des héroïnes de comics.

Voici quelques unes de ses œuvres :

(Conan)

(Lady death)

(Blanche-neige)

(lady Lobo)

(Red Sonja)

D’autres œuvres sont visibles sur sa page DeviantArt.

Publié dans Illustrateurs | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Festival Ludi Geek 2017

Ce week-end aura lieu une nouvelle convention à Halluin (près de chez moi dans le Nord – Salle du manège, rue Jacquard). Elle est consacrée aux jeux de plateau, de rôle ou de figurines ; vous pourrez y tester notamment les prochains jeux Joan of Arc ou Batman.

Publié dans Divers, Figurines | Marqué avec | Laisser un commentaire

Massive darkness – partie test, Walking in the dark

Impatient de tester ce nouveau dungeon crawler financé via kickstarter, j’ai joué le tutoriel avec mon fils Alexandre.

Le scénario « Walking in the dark » consiste à récupérer un objectif sur la première des 2 dalles formant le donjon puis à atteindre la sortie. Cette petite aventure est donc limité au niveau 2 (le changement de niveau s’opère en changeant de dalle et pas en atteignant des paliers en xp).

Je choisi le sorcier qui commence avec une armure de cuir (1 dé bleu en défense) et un sceptre qui permet des attaques magiques (1 dé jaune à 1 ou 2 cases, rajoute 1 épée sur 1 symbole explosion). Alexandre prend le paladin qui débute avec une armure de cuir et une épée longue (1 dé jaune en attaque et 1 dé bleu en défense)

Voici la table de jeu en début de partie.

On utilise une plaque en plastique pour mettre sa carte de personnage (avec ses capacités de départ) et ses cartes équipements. Les perforations servent à tenir le compte de ses points de vie et points d’expérience (xp).

La fiche papier au format A5 correspond à la classe de personnage choisie (un personnage a une classe conseillée mais il est possible d’en choisir une autre). Elle présente les capacités à acheter sur les 5 niveaux qui peuvent être atteints. Il y a également un pouvoir « signature » qu’on peut déclencher dès le début en dépensant 1 xp à chaque fois et 1 capacité permanente (en haut).

Chaque personnage peut faire 3 actions : attaquer, bouger de 2 (dont ouvrir une porte ou un coffre), se relever ou réorganiser son équipement.

A chaque ouverture de porte, on pioche une carte « porte » qui indique le contenu des 3 premières cases d’une salle. Ici (voir ci-dessous), il s’agit d’une embuscade, le premier groupe de monstre est posé directement sur la case devant l’entrée (sur le personnage qui a ouvert la porte donc). La première case contient 1 coffre supérieur, la 2ème 3 coffres normaux et la dernière 1 groupe de monstres et 2 coffres. Les monstres comme les trésors sont piochés dans le paquet correspondant au niveau actuel. 1 coffre = 1 objet (du paquet niveau+1 pour un coffre supérieur). 1 carte monstre indique le nombre de sbires par personnage à placer auquel on ajoute un chef qui porte un objet aléatoire.

A la fin de l’activation d’un personnage, les monstres qui ont été attaqué sans être éliminés ripostent. A la fin de la phase de tous les personnages, les monstres s’activent avec des priorités selon qu’ils sont à portée d’attaque ou pas. Ils se déplacement vers le héros avec le plus de xp non dépensés et qui est en vue ou dans une zone de lumière. Cette différenciation des cases éclairées ou dans l’ombre et une des originalités de ce dungeon crawler. Plusieurs capacités de personnages ne sont utilisables que depuis l’obscurité. C’est un ajout intéressant.

Une fois les premiers équipements récupérés, nous sommes plus efficaces. Nous récupérons l’objectifs après l’élimination des orcs et gobelins.

A chaque fin de tour, on pioche une carte événement qui génère l’apparition d’un gros monstre errant ou qui lui donne une activation supplémentaire. Parfois, on peut avoir un effet bénéfique. On peut également avoir, comme ce fut le cas en ce début de mission, l’arrivée d’un agent des ténèbres. C’est un humanoïde seul mais qui déclenche des renforts réguliers si on ne le tue pas.

Les combats se gèrent grâce à des dés spéciaux (d’attaque et de défense) qui indiquent directement le nombre de coups réussis et éventuellement des icônes spéciales pour déclencher des enchantements.

Notre premier gros monstre fut une lilliarch.

(illustration de Jean-François Beaulieu)

Chaque ennemi a une attaque privilégiée et il faut essayer de la contrariée pour mieux résister (venir au contact contre un monstre fort à distance par exemple).

Le jeu tourne bien et on gagne assez souvent de nouvelles capacités. On pioche beaucoup de cartes trésors (pas toujours intéressants pour notre personnage) et on peut en défausser 3 pour en repiocher 1, ce qui est un peu bizarre.

On peut être jusqu’à 6 joueurs mais même à 2 le jeu tourne bien. Tout le matériel est de bonne qualité

Parfois des ennemis réapparaissent sur nos arrières.

Nous finissons par atteindre la sortie poursuivis par un puissant démon.

La partie fut donc sympa et les règles sont vite assimilées. Nous avons essayé depuis le mode campagne où la progression est plus lente mais où on peut garder ses améliorations et équipements entre les missions. Je vous en ferai un rapport bientôt.

Publié dans Figurines | Marqué avec , | Laisser un commentaire

Peinture – Descent 2 (2)

J’ai continué à peindre des figurines plastiques pour Descent 2. Voici les araignées des cavernes

et des zombies :

Publié dans Figurines | Marqué avec , | Un commentaire