janvier
23

Dans le cadre de la campagne de jeu de rôle d’Anthony (AD&D), nous avons joué une nouvelle bataille avec son système maison « Champ des épées« . Il s’agissait de l’attaque de réfugiés humains par des pillards gobelins.

Anthony a déjà fait un compte rendu sur son site ICI, avec le détail des forces en présence.

Je jouais les méchants avec Simon contre Jeff est son fils, tandis qu’Anthony arbitrait.

Dans le hameau paisible les civils et quelques miliciens se reposent de leur longue marche (cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir)…

Tandis que non loin, les troupes gobelines infiltrées avec 2 chiens démoniaques (barghest) s’approchent discrètement au crépuscule (cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir)

Des renforts humains arriveront par le bord opposé. La victoire sera déterminée par le nombre de civils tués ou sauvés (ces derniers paniqués, ne bougeront pas pour ce scénario).

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Les barghests ont la capacité de se téléporter, ce qu’ils font rapidement (même si le mien rate plusieurs fois son sort) au milieu des civils tandis que les archers gobelins commencent les tirs sur les forestiers en patrouille et les civils à portée.

2 héros, Kaya la naine et Jorr l’homme des bois tentent d’organiser la défense tandis que des arbalétriers commencent à arriver sur les lieux :

Les gobelins parvenant dans le camp tombent les uns après les autres tandis que plusieurs touches critiques de miliciens viennent à bout d’un des chiens monstrueux.

Toutefois, les victimes s’accumulent car les forces du bien s’acharnent plus à attaquer nos troupes qu’à les empêcher d’atteindre les civils. De notre côté nous sacrifions des troupes pour cibler dès que possible les non combattants.

Bientôt, Simon n’a plus aucune troupe tandis que mon barghest se voit acculé. Il réussit à tuer une pauvre femme avant de succomber sous le nombre, la chance aux dés ne quittant pas les gentils.

Seul mon sergent hobgoblin, trop lent pour arriver au camp, s’en sort. Nous totalisons 7 victimes…

Contre 4 survivants, victoire !

La partie fut bien sympa et l’activation individuelle a bien fonctionné pour ce système prévu par unités au départ.

0
janvier
21

Peinture – Nounou Ogg

Posté dans : Figurines par admin

Une nouvelle figurine du Disque monde vient de rejoindre la collection de ma femme avec cette Nounou Ogg que j’ai peinte pour son anniversaire :

C’est un autre personnage du cycle des sorcières.

Figurine 30mm de chez Micro Art Studio.

0
janvier
19

Ce week-end s’est déroulé à Seclin l’édition 2015 de la convention des Nerviens. Cette fois, je ne participais pas au tournoi AdG et je suis juste passé en touriste avec mon fils aîné et mon frère.

La journée était ensoleillée et nous avons flâné entre les tables de démonstration et de tournois (AdG, Eden, NPoW, Saga) :

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

(Briskars)

(X-Wing)

(Napoléonien - cliquez sur l’image pour l’agrandir)

(Vietnam)

Nous en avons profité pour visiter le petit musée avant la vente prochaine des objets du Domaine Napoléon :

J’ai fait peu d’achats (moins que mon fils d’ailleurs avec ses sous d’anniversaire) : 2 sachets de figs 10mm Magister Militum et quelques trucs au Bring & Buy.

0
janvier
16

Mage Knight – parties test

Posté dans : Figurines par admin

J’avais précommandé ce jeu qui est sorti avec beaucoup de retard. Le thème est l’heroic fantasy à travers stratégie, aventure et exploration. On joue (seul ou jusqu’à 4) un « chevalier mage » qui va aider/piller un royaume en proie aux invasions.

La boîte est bien remplie avec 4 figurines prépeintes, de nombreuses cartes, des dalles hexagonales qui vont former la carte au fur et à mesure, des pions, des jetons mana, etc. Le plateau ci-dessous sert à comptabiliser les points de gloire gagnés et le passage de niveau :

Les tours de jeu sont divisés en jour et nuit avec une différence au niveau des coûts en points de mouvements, des ressources magiques et des cartes tactiques. Le personnage devient plus puissant en gagnant de nouvelles compétences, en augmentant sa défense et peut commander d’avantage de troupes. Le sous-main ci-dessous regroupe le matériel et les infos pour un joueur (il est disponible ICI sur TricTrac) :

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

L’un des points originaux est le déroulement du tour de jeu et l’utilisation de cartes pour agir. En effet, toutes ces cartes (depuis les cartes de base d’un personnage jusqu’aux cartes artefacts en passant par les sorts, troupes ou actions avancées) donnent des points de mouvement, attaques ou parades diverses, influence ou mana sans lesquels aucune action n’est possible. Ces cartes voient leur effet augmenter en utilisant des points de magie/mana qu’on récupère grâce aux cristaux ou à d’autres cartes notamment.

La carte dévoile des lieux de ressources,de recrutement ou d’aventure comme les antres ou ruines à explorer, les tours à conquérir. Des monstres errants gênent les déplacements. Tout cela ressemble à certains jeux vidéos comme Heroes of Might & Magic ou Age of wonders.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Il est possible de jouer en coopération ou en compétition. Le jeu est plutôt long (3-4) et la quantité de règles est impressionnante (le livret d’initiation au premier scénario fait quand mêle 20 pages écrites en petit !). Le jeu est effectivement complexe avec ses mécanismes originaux nombreux et sa richesse.

Après une première partie solo un peu laborieuse, j’ai joué 2 fois avec mon frère et l’effort vaut la peine car le jeu est super. On a vraiment l’impression de retrouver sur table les qualités de jeux PC dont je parlais : de l’exploration avec des combats tactiques, de la magie, une grande liberté sur les choix tactiques et l’utilisation des cartes, une foultitude de capacités ou défis différents.

Un très bon jeu donc mais plutôt exigeant, un peu comme L’hérésie d’Horus.

0
janvier
13

Et voilà, 1 jour après les bonnes résolutions, voici le premier gros craquage : Conan par Monolith (mais il était prévu, comme le prochain Raging Heroes). Ce jeu de plateau avec figurines vient d’être lancé sur Kickstarter après une belle campagne de communication. En moins de 24h, ils sont déjà à plus de 300 000 $.

La boîte est pleine de jolies figs et d’autre matos. La direction artistique est excellente. On compte parmi les illustrateurs Adrian Smith, Brom ou Paolo Parente que j’apprécie tous. L’univers de Robert Howard – teinté de mystères, de violence, d’érotisme, de fantastique et d’exotisme – garde pour moi une attraction forte très ancienne.

J’aime beaucoup le design des figurines et elles ne feront pas doublon avec ce que j’ai (à part les squelettes). Les personnages (héros et méchants) sont très réussis.   Very Happy

2