Warzone 2 – rétrogaming, Bauhaus contre Capitol

Mon frère, avec qui je jouais à Warzone vers l’an 2000, a voulu ressortir ses figurines Capitol. Je me suis replongé dans les règles de la 2ème édition qui était sortie en boîte et nous avons fait une partie à 1000 points.

Seuls 2 suppléments d’armée étaient sortis pour cette édition, ceux de nos 2 armées (Capitol et Bauhaus).

(le supplément sur Venus et les forces de Bauhaus)

Le design du jeu (un peu pompé sur GW pour la symétrie obscure, mais avec un côté cyberpunk dans notre système solaire, plus proche de nous) était soigné et porté par les illustrations de Paul Bonner.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Warzone était même sorti en français chez Jeux Descartes. Le système est détaillé avec 10 caractéristiques pour chaque individu, une organisation en escouade, quelques véhicules, des pouvoirs mentaux. Chaque figurine peut faire 3 actions à son activation parmi mouvement, tir, corps à corps, saut à plat ventre, viser, se mettre en attente (etc.). Donc, contrairement à 40k, le tir d’opportunité existe. Les armes ont des modificateurs propres selon 5 portées (avec parfois plusieurs tirs à courte portée pour les armes automatiques). On alterne l’activation d’une unité ou d’un indépendant entre les 2 joueurs, évitant ainsi d’attendre bêtement pendant le tour complet d’un joueur. Vous l’aurez compris, j’apprécie assez ce système bien qu’il nécessite pas mal de jets de dés et une gestion individuelle des actions de chaque membre d’une escouade ce qui prend du temps. C’est un jeu simulant de grosse escarmouche avec des pouvoirs des monstres et pas mal d’armes futuristes.

Voici la situation de départ de notre bataille (hélas les figurines de mon frère ne sont pas toutes peintes et une unité de la faction Imperial remplace des figs à peindre) – cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir :

(le terrain est une jungle profonde avec quelques zones très denses)

1) Le 1er tour consiste essentiellement en l’avance vers l’ennemi. Capitol verse le premier sang avec un tir de fusil d’assaut à longue portée et un tir de mortier bien ajusté, sur mon unité de miliciens à gauche. Je termine le tour en faisant entrer mes blitzer parachutés derrière les lignes ennemies (au fond à gauche).

(argghh, 1er homme abattu – des tirs viennent de la jungle en face).

(les marcheurs lourds de Capitol progressent – je me rends compte que je n’ai pas d’armes anti-char…)

(situation à la fin du tour 1 – cliquez sur l’image pour l’agrandir)

2) J’obtiens l’initiative et mes paras blitzers s’avancent. Le servant du lance-flammes couvre l’escouade ennemie de liquide enflammée mais seul le porteur du lance-grenades meurt. La riposte va faire mal car je suis à découvert.

Les marcheurs Orcas de Capitol avancent et font mouche grâce à leurs armes lourdes sur un de mes Battlenuts (grosse armure assistée) qui explose.

Un nouveau tir de mortier sur mon escouade affaibli l’oblige à faire un test de panique, qu’elle réussit. Les fantassins légers et les marines d’assaut loupent tous leurs tirs sur mes blitzers. Hélas, le capitaine tue le lance-flammes qui aurait pu être meurtrier au tour suivant. L’infanterie lourde essaye d’obtenir un appui aérien mais n’arrive pas à le contacter, ouf !

(situation à la fin du tour 2 – cliquez sur l’image pour l’agrandir)

3) Mon aéroglisseur (Strike skimmer) arrive à pleine vitesse et arrose le flanc droit ennemi mais je loupe le lance-roquette qui riposte et tue le pilote. Mes blitzers se font massacrés jusqu’au dernier. Les orcas déciment ma 2ème escouade de miliciens (1 survivant). Mes étoiles mourantes s’élancent et engagent à plusieurs le héros Mitch Hunter. Je perd l’une d’elle – les adversaires restants jusqu’au bout en corps à corps sans autre résultat.

Mes battlenuts n’arrivent pas à endommager les plateformes orcas.

Le capitaine des marines de Capitol approche de l’aéroglisseur et met une balle dans la tête du tireur, le véhicule est neutralisé. Ma première escouade parvient juste à mettre 3 fantassins lourds au tapis mais nous devons laisser le terrain à l’ennemi. C’est une défaite.

(fin du tour 3 – cliquez sur l’image pour l’agrandir)

La partie fut très sympa et nous comptons remettre ça à l’occasion…

Ce contenu a été publié dans Figurines, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Warzone 2 – rétrogaming, Bauhaus contre Capitol

  1. Jaffar dit :

    Le décors est bien sympa et la partie semble équilibrée.
    C’est dommage qu’il n’y ait pas plus de gros plans sur les figurines, notamment Impérial. Connaissant d’autres figurines peintes de ton frère, les blood Beret doivent être sympa à voir.

    Bonne chasse dans les jungles vénusiennes.

  2. admin dit :

    Oui, je n’ai pas ses figs sous la main. La prochaine fois je ferai plus de gros plans. 😉

Les commentaires sont fermés.