Warzone 3 – Capitol contre Demnogonis en ville

Alors que le kickstater pour la nouvelle édition de Warzone continue de monter, mon frère et moi avons joué une partie avec la version 3 compilée et traduite par Coral Beach Center. Pour commencer doucement, nous avons fait s’affronter 2 détachements de 700 points : mon frère avec Capitol et moi avec Demnogonis.

Forces en présence

Capitol

  • unité canine avec 1 maître et 3 chiens
  • 6 marines d’assaut, 1 spécialiste lance-roquettes, 1 grenadier et 1 sergent
  • 1 capitaine des marines d’assaut
  • 4 banshees hurlantes plus 1 spécialiste lance-flammes et 1 sergent
  • 4 fantassins légers commandés par 1 sergent
  • 1 colonel des Forces Armées

Demnogonis

  • 7 légionnaires morts-vivants commandés par un nécromutant
  • 9 légionnaires bénis dirigés par un rejeton et accompagné d’un curateur
  • 4 kadavres avec 1 rejeton et 1 curateur
  • 2 cairaths
  • 1 héraut
  • 1 népharite

Déploiement

Voici la zone de combat urbaine avec nos pions de placement (représentant nos troupes + 1 leurre chacun – cliquez sur l’image pour l’agrandir – Capitol est à droite) :

Les marqueurs sont remplacés par les figurines quand l’unité est activée ou quand un ennemi s’en rapproche. Le système se joue avec 1 D20 en alternant les activations. Chaque membre d’une unité peut faire ses actions (3 en général) indépendamment des autres (1 homme peut courir se mettre à l’abri pendant qu’un autre vise et tire 2 fois par exemple). Les actions possibles sont nombreuses : mouvement, tir, se mettre en attente, se jeter à plat ventre, viser, utiliser un pouvoir, attaque au corps à corps, escalader, etc.

Plusieurs de mes troupes de la Symétrie obscure sont faites pour le corps à corps ou le combat rapproché. Elles s’élancent donc en avant comme ces 2 créatures tentaculaires ci-dessus (cairaths – lentes mais costaudes et mortelles au contact).

Les morts-vivants ont besoin d’un maître zombie (nécromutant, curateur, rejeton) à portée pour agir. Ils ne peuvent se mettre en attente ou viser mais n’ont pas à tester leur moral, ce qui induit un certain style de jeu.

Les couverts sont difficiles à trouver pour mes troupes face aux fantassins avec réacteurs dorsaux de Capitol (banshees), postés en hauteur.

Les marines se placent en attente mais sans grand succès (jet d’autorité à réussir pour un tir de réaction) :

Il existe des priorités de tir restrictives et 5 portées différentes possibles ou non pour chaque arme qui a des bonus au toucher et aux dégâts selon ces portées.

Capitol a une meilleure puissance de feu avec son lance-roquette et surtout la mitrailleuse maniée par le capitaine. Je tente de mon côté des pouvois du Népharite mais sans succès (jet de pouvoir à réussir puis jet de sauvegarde).

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Plusieurs de mes troupes ont plus d’un point de vie et les morts-vivants résistent bien aux armes anti-personnelles, mais les pertes augmentent…

Le népharite est armé d’un gicleur bactériologique avec un large gabarit de « lance-flammes » mais il est éliminé avant d’atteindre les marines (jet d’initiative à chaque tour).

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Mon héraut de Demnogonis peut drainer la vie à courte portée (ce qui effraie l’unité touchée) et ainsi se soigner. Il meurt cependant criblé par la sulfateuse du capitaine.

Pendant plusieurs tours les chiens refusent de se jeter sur les horreurs que sont les cairaths et je parviens à blesser grièvement le colonel avec l’aide également d’un rejeton aux griffes nécrotech. Les marines repoussent finalement l’attaque tandis que l’infanterie légère est balayée.

Sébastien gagne la partie dans cet affrontement meurtrier. Le système tourne bien. La simulation est riche (nombreux paramètres) et permet une décomposition des actions pour chaque combattant. Cela induit bien sûr une durée certaine mais il suffit de ne pas se lancer dans une bataille trop grosse (ça limite aussi le nombre de figurines à peindre :-).

La prochaine fois, nous monterons à 1500 points et je testerai mes bauhaus avec cette version.

Ce contenu a été publié dans Figurines, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.