Blitzkrieg – La route pour Berlin

Cette fois, notre nouvel affrontement sur le front de l’est, avec Anthony, prenait place en fin de guerre. Nous allions pouvoir tester les Tigre II et JS II, chars super lourds de dernière génération.

Le scénario joué était « La route pour Berlin » (cliquez sur le lien pour avoir tous les détails). Je positionne donc mes troupes allemandes en défense (cachés) alors que les russes d’Anthony arrive par le sud :

Les soviétiques disposent d’une batterie d’artillerie de gros calibre (152mm). Je préfère donc ne pas mettre mon Tigre II dans le village au nord (Golzow), qui sera sûrement pilonné, mais caché derrière le bois à l’est. Les couverts où je peux me cacher sont très limités. Mes autres blindés (2 panzer IV et 1 des 2 panthers), ainsi que les canons antichars et un peu d’infanterie, sont en lisière des 2 bois avec vue vers l’ennemi. Je répartie ensuite la majorité de mes 2 compagnies réduites de grenadiers dans les villages objectifs même si l’un est très près de la ligne de départ possible de l’ennemi (Tucheband). Finalement Anthony concentre ses troupes à l’est. Je révèle mon panther visible positionné à Golzow :

L’artillerie russe fait effectivement son tir de réglage sur Golzow, les obus tomberont au tour 2. Les premiers T34/76C s’élancent dans le passage entre les maisons et le bois, ce qui permet le tir à bout portant d’un premier canon antichar ainsi que de panzerfausts camouflés. Mes panthers tirent également de loin (le 2ème est dans le bois à l’ouest). Les premières carcasses brûlent dans la plaine (cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir) :

Mon infanterie en première ligne a moins de chance et je perds 2 unités dans le bois et les 2 dans la maison devant la ruée russe. L’assaut des fusiliers communistes n’est pas freiné par les tirs d’armes légères depuis les maisons car les grenadiers se sont concentrés sur les T34 avec leurs panzerfausts. Les 2 maisons sont prises. Un T34 écrase sous ses chenilles le canon antichar à l’orée du bois. Il s’enlise mais il sera le héros de la partie côté russe.

Les T34 restent timides, y compris les T34/85 au meilleur canon restés en retrait. Mais le tir à longue distance n’est pas leur fort. Le T34 immobilisé réussit quand même à détruire le panther dans Golzow.

Les fusiliers avancent lentement dans le bois. Un T34 tout-terrain téméraire traverse celui-ci et débouche juste à côté de mon Tigre II élite qui se révèle et n’a droit qu’à 1 tir avant d’être en danger.

Heureusement le tireur allemand élimine la menace. L’artillerie assomme les défenseurs de Golzow mais les fantassins soviétiques sont trop loin pour exploiter ce bombardement. Un Sturmmovik fait son apparition dans le ciel (je n’ai plus de DCA pour l’embêter) et largue une bombe à côté du Tigre II. Même l’arrivée des 2 JS II au tour 4 ne change pas la situation et tous les chars russes sont détruits les uns après les autres (à part celui immobilisé, le seul à avoir détruit 2 panzers).

Victoire du Reich ! Plus aucun blindé russe ne peut sortir par la route au nord et je tiens les 2 villages.

(les russes s’enlisent dans le bois – cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Mon placement sur les 2 flancs a bien fonctionné et mes fantassins ont tenu dans les bâtiments. Le russe aurait peut-être mieux réussi en cherchant le corps à corps où leur nombre de T34 et le blindage latéral plus faible allemand aurait pu être exploités. Les meilleurs bonus pour toucher et percer côté allemand ont permis d’avoir l’avantage en duel à longue portée. Le Tigre II est une belle bête qui a tenu un flanc presque à lui tout seul, même si j’ai eu peur lors du passage du chasseur-bombardier russe.

Note : Anthony vient de publier son rapport ICI.

Ce contenu a été publié dans Figurines, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Blitzkrieg – La route pour Berlin

  1. spock dit :

    super rapport de bataille belle victoire allemande

Les commentaires sont fermés.