Campagne Kings of War (1) – The dark tide rises

Cela faisait un moment que je voulais jouer la campagne narrative Kings of War contenue dans le supplément Destiny of kings (la quête du nécromant). Anthony et moi l’avons commencé il y a peu. Je dirige les armées du bien qui font face à une double invasion des morts-vivants menés par Mortibris et des légions infernales commandées par Ba’el. Anthony fournit la majorité des figurines  et c’est l’occasion pour lui de sortir ses caisses avec parfois des figurines très anciennes.

The dark tide rises

La petite garnison de la tour de garde sur la frontière est assailli par les démons venant d’en face et les morts-vivants levés sur leurs arrières. Elle doit tenir assez longtemps pour permettre à des messagers de quérir des renforts avant que la cité ne soit attaquée.

Terrain

La tour sur une colline est située au centre de la zone.

Conditions

Les forces de basiléa sont en défense et jouent en 1er. 3 messagers à cheval sont disponibles. Il est possible d’en échanger 1 pour 2 à pied, ce que j’ai fait. Ils doivent s’échapper par le bord de table côté morts-vivants. Pour chaque messager sorti, on lancera 1d6 avec un score à atteindre plus ou moins haut selon le nombre de tours avant la destruction de l’armée.

Les troupes des abysses détruites reviennent le tour suivant par leur bord de table.

Durée

Les forces du mal ont 8 tours maximum pour massacrer les défenseurs (sans compter l’unité réfugiée dans la tour)

ARMEES

Basilea 1 000 (sans héros légendaires ou unités volantes)

  • Régiment d’hommes d’armes
  • 2 régiments d’arbalétriers (dont 1 dans la tour avec l’objet Flèches perforantes)
  • Régiment de chevaliers paladins
  • Troupe de chevaliers paladins
  • Baliste
  • Sorcier de guerre
  • Dictateur
  • Porteur de l’icône sacrée (que j’ai oublié de placer sur le terrain)
  • 2 messagers à cheval et 2 à pied

Morts-vivants 1 000

Forces des abysses 1 000

Bataille

Voici le placement de départ (je viens de lancer mes chevaliers sur le héros loup-garou pour ouvrir un passage à 2 messagers à cheval) :

Un messager à pied est seul au nord face aux chevaliers morts-vivants. L’autre est sur la colline, attendant une opportunité.

Mes premiers tirs font fuir les molosses infernaux :

Mes chevaliers piétinent le héros lycan…

mais se font encerclés par les loups-garous et les zombies. 

Le démon Ba’el et les gargouilles volent jusqu’au détachement de paladins à cheval qui ne pourra résister :

Grâce à la charge des paladins, les cavaliers messagers peuvent se positionner pour sortir au tour suivant sans pouvoir être chargés.

Les guerriers du chaos atteignent le bord de la colline tenu par les hommes d’armes et la mêlée commence :

De l’autre côté, les squelettes assaillent aussi la position défensive, les arbalétriers ne tiennent pas le choc longtemps au corps à corps :

Le mage de bataille n’est pas d’une grande efficacité pendant le combat et la baliste après un joli coup au tour 1 rate systématiquement peut-être déconcentrée par les hurlements des forces démoniaques. Les rapides lycans parviennent eux aussi à la colline. 

Le messager au nord réussit à contourner les lents chevaliers cadavéreux mais le 2ème piéton sorti trop tard est rattrapé par ces derniers et les chiens infernaux revenus :

Le dictateur finit bien seul en bas de la tour…

Il tient quand même 2 tours avant de périr face à plus fort que lui en vouant son âme à ses dieux :

Il faut maintenant réussir 1 des 3 jets de dé des messagers échappés. En tenant 4 tours, il me faut un 5 sur 1d6… Mais pas de chance les humains sont rattrapés sur la plaine par leurs poursuivants. Basiléa n’aura pas le renfort de 2 héros légendaires pour le prochain scénario…

Message édité : Anthony a fait son propre rapport de bataille.

Ce contenu a été publié dans Figurines, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Campagne Kings of War (1) – The dark tide rises

  1. Rodenbach dit :

    J’aime beaucoup l’utilisation des figs de zombicide pour faire du Kings of War !!:
    Excellent jeu soit dit en passant !!!

  2. admin dit :

    Oui et Anthony avec sa « green horde » va pouvoir aligner une autre légion de 60 zombies…

  3. Marston dit :

    Quel dommage ! La chance ne vous a pas souri.

    Les probabilités étaient plutôt en votre faveur, pourtant.

    Votre rapport de bataille m’a convaincu d’acheter la dernière édition de Kings of War !

    Merci pour ce sympathique article. 🙂

  4. admin dit :

    Les forces du bien se rattraperont (après encore quelques peintures) ! 🙂
    KoW est un jeu de masse très plaisant. Bonnes futures parties !

Les commentaires sont fermés.