War at sea – affrontement en Méditerranée

J’ai ressorti dernièrement mes figurines War at sea pour un combat naval avec Anthony. Ce dernier a choisit la flotte italienne menée par le cuirassé Littorio :

Le navire est escorté du porte-avion Aquila, de 2 croiseurs et d’avions. Alors que les flottes se rapprochent, les premiers combats ont lieu dans les airs :

De mon côté, j’ai choisi un cuirassé un peu ancien, le HMS Repulse :

Le reste de la force d’attaque est constituée d’un croiseur, de 2 destroyers, d’un sous-marin, du porte-avion d’escorte Fencer, d’une unité de vedettes rapides et d’avions (à droite ci-dessous) :

Je m’empare d’un des 3 objectifs centraux négligé par Anthony, mais il détruit mon destroyer isolé, les vedettes puis le Fencer avec ses bombardiers :

Mon sous-marin rôde autour de ses bateaux peu pourvu de moyens ASW. Au milieu des écrans de fumée, je me concentre sur un de ses croiseurs qui finit par couler (cliquez sur l’image ci-dessous pour l’agrandir) :

Les croiseurs qui se canonnent à courte portée sont également les cibles des cuirassés tirant à longue portée, ils finissent par couler avec le destroyer italien :

Nous récupérons chacun un objectif mais il faudra détruire le cuirassé adverse pour l’emporter. Je m’approche alors avec le Repulse endommagé qui ne peut plus tirer à portée extrême, mais je crains un critique du cuirassé italien mieux protégé. Heureusement, Anthony manque de chance en fin de partie…

… et c’est plutôt l’inverse pour moi. Les avions ne sont plus guère efficaces. Le corps à corps est sanglant et les torpilles du sous marin Truculent touchent enfin, le Littorio n’est plus, victoire !

Anthony a fait son propre compte rendu ICI avec d’autres photos de l’affrontement.

Un jeu simple et rapide qu’il faudra renouveler.

Ce contenu a été publié dans Figurines, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *