Mars attacks – test, scénarios 1 et 2

Anthony et moi avions acheté le jeu Mantic Mars attacks, inspiré des cartes à collectionner (que Tim Burton a transposé à l’écran), lors du déstockage de la VF il y a 2 ans.

Il était resté sur nos étagères mais Anthony a fini de peindre les figurines de la boîte de base dernièrement et l’a testé avec Jeff. Nous avons ensuite joué ensembles les 2 premiers scénarios.

Le 1er, « Les envahisseurs sont là ! » est clairement un scénario d’initiation avec une bataille de rencontre : 5 fantassins martiens font face à 8 soldats américains dont 2 avec mitrailleuses. Les points de victoire s’obtiennent ici en tuant des adversaires et en ramassant les pions objectifs de son camp (4 pour chacun répartis au hasard face cachée).

Je jouais les martiens. Désolé pour les 2 photos de médiocre qualité prises avec mon téléphone. Anthony a fait un rapport complet mieux illustré sur son blog.

Le système est simple avec une alternance de 2 activations de figurine et/ou cartes jouées par camp jusqu’à ce que tout le monde ait agi. Chaque combattant peut faire 2 actions parmi : bouger, tirer (1 max), viser, récupérer d’une panique. Les déplacements utilisent des cases (1 par action), rien ne les modifie. Chaque troupe ou héros a une valeur de tir, une de corps à corps et une de survie/sauvegarde. Le jeu utilise des d8.

Les rebondissements viennent des cartes : soit des événements aléatoires soit des avantages/crasses inopinées souvent empreints d’humour. Parfois un pauvre civil passe par là et peut apporter un point de victoire en plus à celui qui le sauvera/kidnappera.

Nous nous sommes trompés sur les cartes de soutien (artillerie, robot géant non loin, etc.) qui ne peuvent être résolues le tour où elles sont révélés mais les règles sont vraiment simples.

Un insecte mutant issu d’une expérience malheureuse des martiens s’invitent à la fête pendant la fusillade et emmène un humain malchanceux. Je remporte une légère victoire 9 à 6. C’est fun et rapide.

Le 2ème scénario nous permet de tester les points d’héroïsme réservés aux… héros (humain ou martien) qui amène plus de tactique : il faut choisir entre éviter des dégâts, faire plus de choses en 1 tour ou utiliser une capacité unique d’un personnage. On a peu de points, il faut donc les utiliser à bon escient.

La mission est : « La ligne de front« . Je joue cette fois les humains avec 2 héros : une flic et un geek qui doivent traverser le terrain pour atteindre le commissariat. En face 16 martiens ne sont pas de cet avis. 1 sergent et 6 soldats vont épauler les héros. Je ne gagne de points de victoire qu’en sortant Eva et Troy par le bord opposé le plus loin possible et en ramassant des objectifs. Anthony doit tuer les héros ou le sergent et ramasser ses objectifs.

(Eva et Troy sont au milieu des containers à droite et les soldats arrivent par mon coin à gauche)

Les humains tirent en général plus loin et sont légèrement meilleurs au corps à corps mais les martiens ont une armure qui peut être très efficace.

Les premiers échanges de tir sont à mon avantage.

(Eva est une vraie dure à cuir)

Je joue une frappe d’artillerie mortelle dans les rangs serrés des envahisseurs.

Un peu plus tard un énorme insecte rôde au centre et nous menace tous les 2 :

On voit même passer un troupeau de vaches en feu qui panique mes héros…

Les cartes sont assez aléatoires et j’ai de la chance avec des explosions qui touchent plus mon adversaire que moi.

Je ne cherche pas à foncer pour sortir mes héros rapidement mais je glisse lentement sur la gauche en utilisant toute la puissance de feu des humains. Bien que j’ai commencé en sous nombre à 1 contre 2, l’hécatombe chez les martiens me permet de jouer agressivement sur la fin. La partie se termine par une mort subite, les 16 martiens sont au sol, victoire !

Encore une fois, la partie a été très fun et dynamique. Les capacités héroïques demandent un peu plus de réflexion mais la règle est faite pour coller au côté délirant de l’univers. On est là avant tout pour s’amuser en s’étripant au milieu d’une ville en ruine. La boîte contient d’ailleurs des accessoires de décor urbain.

J’avais déjà peint les militaires US de la boîte, j’ajoute les martiens à ma « To do » liste pour pouvoir y jouer avec Alexandre ou en solo.

Ce contenu a été publié dans Figurines, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *