Kings of War – orques et gobelins contre morts-vivants en v2

J’avais acquis la 2ème édition de Kings of War après 2 parties testées avec les règles gratuites de l’édition précédente.

J’ai joué dernièrement une bataille au club de Wavrin avec cette version et au format standard de 2000 points. La sortie de la traduction en français de la règle dynamise le jeu chez nous et plusieurs joueurs de Wavrin sont en train de s’y mettre (dont certains qui abandonnent Warhammer avec les bouleversements d’Age of Sigmar).

J’avais rassemblé mes orques alliés aux gobelins contre une armée de morts-vivants en cours de constitution.

Orcs

  • Régiment – Ax (20) 125

  • Troupe – Skulks (10) 75

  • Héros – Gadamak 210

  • Régiment – Greatax (20) 145

  • Héros – Krudger on gore chariot 185

  • Horde – Trolls (6) 190

  • Héros – Flagger 50

  • Héros – Godspeaker + gore, + heal 100

  • Monstre – Giant 190

  • Régiment – Orclings (3) 60

  • Krudger on slasher 235

Total : 1 565

Alliés gobelins

  • Régiment – Sharpsticks (20) 95

  • Troupe – Fleabag riders (5) ou Mawbeasts pack (10) 95

  • Machine de guerre – Big rocks thrower 80

  • Régiment – Spitters (20) 85

  • Monstre – Mincer 80

Total : 435

Je me suis rendu compte ensuite que la horde de trolls est considérée comme une unité irrégulière qui ne donne pas la possibilité d’avoir 3 choix de héros/machines/monstres, la liste n’est pas donc pas « conforme ». Je rassemble depuis plutôt un corps d’armée de gobelins (où les trolls sont « réguliers ») avec des alliés orcs.

Voici le terrain en début de partie. Mon adversaire a rassemblé de grosses unités au centre (2 hordes de 60 zombies, des cavaliers, un nécromant, un vampire, une liche, des momies), une horde d’archers squelettes et des goules sur sa gauche, 2 catapultes en fond de table et une horde de loups-garous géants derrière le bois sur sa droite. Le scénario joué est « Pillage ! » et les marqueurs bleus sont les objectifs à tenir à la fin des 6 (ou 7) tours.

A gauche justement, mes orcs avec armes à 2 mains tiennent le choc face à la charge des loups-garous isolés qui sont bientôt pris de flanc par mon géant et le chariot à pompe :

Au centre, le vampire ennemi charge mes éclaireurs orcs mais ne parvient pas à les éliminer aussitôt et fini écrasé par les trolls.

Je m’approche rapidement des morts-vivants au 1er rang au centre, ce qui va empêcher les unités de derrière de se déployer. Elles vont restés coincés un moment.

La partie est rapide est sans prise de tête même si nous assimilons en même temps les différents points de règle. Il faut quand même prévoir une brouette de dés :

A droite, mes lanciers gobelins vont courageusement tenir plusieurs rounds malgré une charge de flanc des momies, ce qui va permettre à mes héros sur char et monstre d’éliminer les squelettes puis de s’en prendre aux momies. Le contournement des troupes ennemies est très importants pour faire de grosses pertes.

Au bout de 6 tours, presque tous les morts-vivants ont été éliminés et je tiens tous les objectifs sauf 1 je crois. Les catapultes, de part et d’autre, n’ont pas été très efficaces. Ce fut une très bonne partie de mise en jambes. Cela fait plaisir de rejouer avec plein de figurines sur une grande table. 🙂

Cela me motive pour ressortir des stocks non peints remontant à la 1ère boîte Warhammer en français (lanciers, archers, gobelins de la nuit). Je suis en train de réorganiser mes unités et peindre ce qui ne l’était pas pour une armée de base de gobelins donc. Je pourrais ajouter un contingent allié d’orcs, de démons ou de skavens au choix. A part les personnages de taille humaine, tout doit être sur des socles carrés ou rectangulaires pour bien visualiser l’angle de vue et les flancs et dos.

D’autres grandes batailles d‘heroic fantasy sont donc prévues.

Ce contenu a été publié dans Figurines, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.