Fallout 4

La saga continue, après mes articles sur les 2 précédents volets :

Fallout 3
http://oll.free.fr/Imagifig/?p=61
http://oll.free.fr/Imagifig/?p=105
http://oll.free.fr/Imagifig/?p=259

et Fallout New Vegas
http://oll.free.fr/Imagifig/?p=1967
http://oll.free.fr/Imagifig/?p=2190
http://oll.free.fr/Imagifig/?p=2419

J’y replonge avec Fallout 4 sur Playstation 4 et plus sur PC (trop vieux) cette fois. Je me fais au maniement de la manette. Même si la souris reste plus adapté au tir en temps réel, le sans-fil dans son canapé est quand même bien sympa.

Bien sûr, le jeu est encore plus beau. De plus, on visite une nouvelle zone du wasteland puisque l’aventure se déroule dans la région dévastée de Boston.

La nouveauté côté gameplay, c’est la possibilité de développer une communauté en y construisant toutes sortes de structures, meubles, plantations et autres pour y attirer des survivants.

On est toujours libre d’explorer comme on veut même s’il y a une mission principale (retrouvez son enfant enlevé pendant la cryogénisation dans l’abri).

(ma survivante prête à l’action)

On retrouve le système de création et de développement du personnage mais chaque passage de niveau laisse le choix de prendre une capacité au choix, qui rassemble à la fois l’augmentation d’un attribut (voir ci-dessous), un bonus pour certaines actions (utilisation d’un type d’arme, la discrétion, etc.) ou un avantage particulier (femme fatale, boyaux de plomb…).

La région contient pas mal de cours d’eau ou zones portuaires, ainsi que des monuments connus et un milieu urbain mieux rendu que dans Fallout 3. Les lieux sont diversifiés et les changements climatiques sont très bien faits.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Qui dit jeu de rôle, dit nombreux protagonistes et leur histoire à découvrir.

Certains peuvent devenir notre compagnon comme Cait la toxico :

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Les combats se gèrent au ralenti via l’interface de visée ou comme un fps en temps réel.

(les créatures mutantes ne manquent pas avec les classiques de l’univers et de nouveaux ajouts)

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

La gestion de son inventaire est importante, que ce soit les armes ou armures qu’on peut modifier, le bric à brac qui fournit des matières premières pour la base ou les drogues et préparations culinaires qu’on peut se cuisiner.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

On retrouve également l’humour et les classiques de la série comme le nuka cola, des personnages hauts en couleur ou des clins d’œil aux précédents ou à la SF.

Les environnements sont superbes.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Je viens d’atteindre le niveau 14 et après le sauvetage de l’USS Constitution et son équipage de robots, je repars à la recherche de mon fils avec l’aide du détective Nick Valentine l’androïde.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Vive Fallout et son univers post-apo ! 🙂

Ce contenu a été publié dans Jeux vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.