Séance 32 – 18/07/09 (attention spoiler)

Nous avions laissé le noble mage Hans dans sa trappe sous l’escalier d’entrée du temple lors de l’arrivée des Sentinelles la veille. Celui-ci s’était alors frayé un chemin dans les tunnels sous Bhal Hamatughn en survivant à un éboulement qui l’avait plongé dans le sommeil quelques heures. Il avait ensuite endormis par magie un scarabée géant pour découvrir une trappe aboutissant dans le couloir où se trouvent justement le reste du groupe.

Quant à Lachlan et Eléonora disparus pendant le tour de garde du premier, ils avaient été confrontés à un étrange et funeste phénomène dans le sanctuaire. Alors que tous dormaient, Lachlan avait vu une étrange brume semblant émaner des cadavres kuo toas et convergeant vers la statue de Blibdoolpoolp. Voulant prévenir ses compagnons endormis, il avait été happé par cette brume qui l’avait transporté dans le plan de l’Ombre, dans un sanctuaire parallèle. Autour de lui, le temple en ruine était entouré de marécages sous un ciel de perpétuelle pénombre. Des kuo toas zombies rôdaient alentour et le repérèrent. Après en avoir occis 2, il se résolu à chercher un portail qu’il trouva au pied de la statue. Il y découvrit Eléonora inconsciente. Il fût heureux de revenir effectivement dans son plan d’origine mais se cogna et resta inconscient. En revenant à lui, le lieu du campement était vide mais la double porte du bas était ouverte. Eléonora et lui découvrirent au delà de celle-ci, le groupe attaquant des gardes du temple…

Dans la salle octogonale à moitié inondée, nos aventuriers tuent le garde surpris alors que les 3 absents les rejoignent. Ils éliminent un autre kuo toa caché, lui aussi, au pied de l’escalier entouré d’eau boueuse mais Diebold et Eléonora déclenchent un piège et sont touchés par des fléchettes empoisonnées qui les plongent dans un coma magique.

Ils sont intrigués par le boyau fermé par une grille doublée d’un filet fin mais décident d’abord d’explorer la porte en haut de l’escalier.

Sentant un danger tapi dans l’eau saumâtre, ils jettent de la nourriture et voient un étrange banc de têtards monstrueux mi-draconiques mi-amphibiens. Pour éviter cette nuée, ils sautent sur une première plate-forme immergée pour atteindre le bas de l’escalier tout en dispersant du pain de voyage. Cependant, les innombrables têtards bondissants finissent par s’attaquer à certains en train de passer.

Une fois tous sur l’escalier. Lachlan détecte un glyphe de garde sur la porte. Un puissant sort d’éclair frappera tous ceux sur l’escalier s’il ne parvient pas à désamorcer ce piège magique en ouvrant la porte. Certains se replient, toujours harcelés par la nuée. Lachlan retient son souffle et… parvient à neutraliser la protection.

Toujours prudents, les aventuriers examinent l’antichambre derrière la porte. Elle semble vide au premier abord à part une porte de pierre en face. Mais Lachlan découvre un autre piège, au sol cette fois. En jetant un cadavre dans la pièce, des lances sortent des murs, le piège est à présent inoffensif.

En ouvrant cette nouvelle porte avec la clé du grand prêtre, ils découvrent alors un impressionnant reptile dans un petit sanctuaire meublé d’un autel et d’un tas de crane. La bête est cornue et munie d’ailes de chauve souris, ses écailles sont d’un noir d’encre. Dans un autre monde, ils auraient reconnu un dragon noir adulte mais les dragons de Cérilia ne sont plus qu’une demi-douzaine, ne se reproduisent pas et sont « grands comme des montagnes, immortels et plus puissants que toutes les armées qu’on puissent lever ». Le monstre doit être originaire d’un autre monde.

(la confrontation avec Dhorlot par Laurent)

Ayant surpris la créature, Iestym, Vassili et Spalko charge alors que Lachlan et Till canardent de leur fronde et arc, Hans se tenant en soutien avec ses sortilèges. Ils parviennent à sérieusement blesser l’hôte des kuo toas avant que celui-ci souffle sur Spalko, Till et Lachlan ; les brûlant de son acide. Ensuite, la situation dégénère quand la bête blessé déchire de ses griffes, ses ailes et sa queue les combattant au contact. Vassili est projeté à 3m par formidable coup de tête. Spalko grièvement blessé fait le mort. Juste après un mortel coup de queue fourchue transperce le cœur d’Iestym foudroyé sur place ! Une des Sentinelles vient de tomber…

Hans sentant le danger d’une véritable hécatombe supplie le dragon de les épargner et tente de négocier. La créature est bien intelligente et s’adresse à eux en brecht d’une voix caverneuse. Elle ordonne qu’ils déposent leurs armes et leurs objets magiques alors que Till et Lachlan se retirent discrètement. Vassili en rage, se demandant s’il fait réellement face à un dragon, reprend son calme à contrecœur et se rend. Spalko continue de simuler l’inconscience mais le dragon le renifle et dit qu’il gardera cet otage et leur réclame la tête d’un manticore vivant dans les montagnes à la surface, Gotrod, ainsi que 2 000 marks. Hans et Vassili emmène le corps de leur ami défunt alors que Pok l’écureuil vient pleurer son maître et compagnon.

Il va falloir se replier et panser ses plaies. Le groupe retraverse le lac et campe à l’entrée de l’immense caverne. Le manticore dont parlait le dragon serait-il celui qu’ils avaient tué alors qu’il agressait l’ermite fou dans la montagne ?

(à suivre.)

À propos de admin

Je m'appelle Olivier Vermaut. Je joue aux jeux de rôle depuis plus de 20 ans et aime plus largement les jeux et le fantastique.
Ce contenu a été publié dans Chapitre 4 : La course de Zenith, Résumés, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.