Seigneurs d’Anuire

Avant de commencer cette campagne « Cité enchaînée », je faisais déjà jouer dans l’univers de Birthright avec les règles AD&D2 et un autre groupe de personnages.

A l’occasion de la relance de cette campagne originelle, je vous présente ici les premières aventures qui se sont déroulées à l’ouest du continent dans la région d’Anuire (siège de l’ancien empire), ainsi que diverses aides de jeu.

Carte de la région d’Anuire (les 2 points rouges indiquent les seigneuries territoriales des joueurs)

Une présentation du lancement de cette campagne est consultable en ligne.

J’avais traduit une partie du background du continent Cérilia comme support pour les joueurs.

Les personnages actuels de cette campagne sont les suivants :

BELOAD GOLAN, anuiréen, ermite, érudit d’Avanalaë niveau 14, LN.

Beload a dirigé l’Eglise de Vie et Protection d’Avanalaë depuis Ansien en Elinie avant d’abandonner les responsabilités terrestres pour vivre en ermite et se consacrer à la lutte contre les nécromants et l’emprise du monde de l’ombre sur Cérilia. Il ne manque jamais d’aider ses amis de la cour de Mhoried et Gendar.

Malgré son jeune âge (21 ans), Beload est un puits de sagesse. Son extrême prudence le pousse à éviter tout combat incertain et préfère dans ce cas user de sa ruse et de sa magie. Assez grand et maigre, il a des yeux marron et des cheveux châtain. Il a peur de l’obscurité et doit se contrôler pour mieux combattre les morts vivants et autres créatures des ténèbres.

.

.

GENDAR DE TAIDJE, anuiréen réincarné sur un autre plan, magicien niveau 10, noble niveau 2, mage de la tour perdue niveau 2, Seigneur de la Marche des 5 Pics, Héros du Saint-Empire, scion lignée mineure d’Anduiras, NB.

Il débute sa vie en tant que diplomate et se tourne vers les arts magiques. Il est alors réincarné dans un monde d’où son âme avait été chassée par ses ennemis car il est en fait un des fils de l’empereur. Il doit se battre avec ses frères notamment contre sa demi-sœur fille d’une déesse maléfique et maintenir l’empire durant un long conflit. Après une annihilation, il revient mais sa dynastie a été renversée. Il finit par changer de nouveau de plan pour arriver sur Cérilia où il abat le sorcier Celui-qui-n’a-pas-d’yeux et commence la conquête des 5 Pics une région peuplé de brigands et de gobelins sans foi ni loi.

C’est l’aîné du groupe des personnages. A 53 ans, il a une forte corpulence, des cheveux châtains qui grisonnent. Ses yeux bleus adoucissent un visage rude et rond aux sourcils prononcés. D’une intelligence surhumaine, ses capacités physiques et mentales supérieures lui ont permis de survivre à de nombreux périls. Parfois buté, son cœur bon le ramène toujours vers ses amis, et ses fidèles suivants se réjouissent de sa générosité et de son règne juste.

ILDIVAN BOERUINE, anuiréen, fils aîné de l’archiduc, noble 4, guerrier 6, scion lignée majeure d’Anduiras avec grand héritage.

Génie militaire, c’est un guerrier expert à l’épée bâtarde (il en porte une magique, d’origine sidhelien).  Il voyage souvent avec son ami d’enfance, un barde.

.

.

.

.

JOCELIN DE CORVENEISE, anuiréen, Le Prêcheur des tempêtes, grand prêtre de l’Ordre Militant de Cuiraécen prêtre 7, prêtre de guerre 6, scion lignée majeure de Masela, CB.

Après avoir succédé à son père à la tête du duché de Mhoried, Jocelin se fait élire à la tête de son temple de Cuiraécen et laisse le trône à son frère Galonwe. Il participe à la quête qui sauve le monde d’une étrange épidémie, le mal d’Azraï et agrandi son Eglise qui devient la 3ème plus grande en Anuire à cette occasion. Plus souvent sur les champs de bataille à jouer son rôle de champion que dans son temple à gérer ou officier, il a malgré tout une cour qui rayonne sur tout Anuire et est un grand mécène. La cathédrale forteresse de l’Ordre ne cesse de s’élever dans les cieux à la barbe du baron de Ghoere ennemi de son frère. A la bataille des 3 seigneurs qui met fin à l’invasion de Gorgon, il incarne l’avatar de son dieu. Son aura est immense.

Agé de 21 ans, Jocelin est un bel homme, grand, au port altier. Il a un grand sens de l’honneur et une bravoure sans égale. Il préfère utiliser ses compétences martiales plutôt que les miracles que lui confère sa prêtrise. Impétueux comme son dieu, il part sur le terrain dès qu’il en a l’occasion.

SIEGFRIED, brecht, chef de la Guilde des 5 Pics, roublard niveau 8, spadassin niveau 3, scion lignée mineure de Reynir, LN.


Originaire de Brechtür, il a gagné en expérience en voyageant beaucoup, notamment comme garde ou espion. Il finit par entrer au service de la Guilde des 5 Pics, où il sauve la vie de celle qui en deviendra la chef. Elle le remercie plus tard, quand elle doit quitter son poste, en lui laissant la direction de la Guilde.

Siegfried porte une longue chevelure brune aux reflets acajou. On remarque sur son visage, à l’air sympathique, ses yeux verts profonds.  Il est méfiant mais aime la flatterie. Âgé de 30 ans, il accorde de l’importance à son aspect et veille à porter de beaux atours rehaussés de bijoux.

Certains anciens personnages ne font plus partie de l’aventure :

Galonwe de Corvéneise, Duc de Mhoried, paladin d’Haelyn niveau 11, scion lignée majeure d’Anduiras, LB. Sorti de la campagne.

Second fils de la famille ducale des Corveinese, il accède au trône suite à l’abdication de son aîné Jocelin qui prend la direction de son Eglise. Plus habitué à défendre les préceptes d’Haelyn arme à la main qu’à diriger une contrée habitée en majorité de libres tenanciers et autres forestiers indépendants, sa droiture voire sa rigidité vont malgré tout l’aider à faire face à plusieurs défis. Deux camps d’intrigants à la cour, les civils et les militaires l’obligent à des arbitrages cornéliens. Ensuite, son mage de cour Morhiel qui est manipulé par une liche du plan de l’ombre via une boule de cristal hypnotique utilise le sceau ducal et Galonwe doit réagir sans comprendre ce qui arrive. Mais quand la guerre éclate avec l’invasion de Gorgon, il sauve sa seigneurie et parvient même à une paix favorable avec de nouvelles terres en Markazor.

Malgré sa petite taille, il est taillé dans le roc. Très jeune (17 ans) et charismatique, il place la loi au dessus de tout. Son fanatisme est heureusement parfois tempéré par son empathie.

Morhiel, mage de cour, mage de guerre anuiréen niveau 12, chevaucheur de griffon, scion lignée mineure d’Anduiras, CB.

Fils d’un éleveur de bête sauvage, Morhiel se lie très tôt à son griffon Azufhel qui le protège et le porte partout où il va. Quand le duc de Mhoried fait placarder une annonce pour trouver un nouveau mage de cour, il saute sur l’occasion. Il est choisi et commence à développer sa maîtrise du Mebhaighl (meh-VALE) pour aider son seigneur. Il l’accompagne dans la montagne du dragon à Chimaeron d’où il ramène une boule de cristal. Malheureusement, Il tombe sous l’emprise de son créateur, une liche et sème le trouble en faisant brûler les temples par les troupes du duché. Une fois délivré de cette malédiction, il continue de conseiller le duc et ses amis et de les aider avec sa magie puissante face aux hordes de Gorgon.

Il a à présent 34 ans et ne manque ni d’endurance ni d’esprit d’analyse. Préférant sa tour équipée et ses grimoires à la vie de cour, il aime se changer les idées en parcourant les airs avec Azufhel son griffon. Sa capacité à concilier les avis et sa bonne humeur en font un ami apprécié.

Une chronologie compile les aventures jouées par les joueurs avec, en parallèle, leurs actions politiques et des évènements marquants. Cette campagne commence, dans le temps, 3 ans avant le début de « Cité enchaînée ».

Le 3 Roelir 555 eut lieu une grande bataille jouée avec les règles de Battlesystem 1ère édition. Un document rassemble les informations sur cette Bataille des 3 seigneurs.

Un long épisode politique fut consacré aux intrigues qui eurent lieu pendant le premier Haut conseil de l’empire depuis 500 ans à l’automne 555. Deux comptes rendus décrivent le début et la fin de celui-ci. De nombreuses personnalités purent y être rencontrées. Il se déroula dans l’ancienne capitale Anuire au sud-ouest du continent (plan). Ce fut l’occasion de découvrir le fameux Collège royal de sorcellerie.

Au niveau technique, des fans avaient, à la sortie de la version 3 de D&D, écrit un livret Birthright D&D 3 qui a servi de base pour la conversion.

N’hésitez à laisser vos commentaires. 😉

Tous les articles parus sur cette campagne sont ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.