L’assaut de la forteresse des drakes

Toujours en guerre contre Gorgon et son vassal le régent de Cariele, Gendar, seigneur des 5 Pics, doit faire face à une invasion de sa province de Puinol au début de l’été 556.

Il est soutenu par les mercenaires de l’ancienne maîtresse de Cariele, la chef de guildes Mheallie Bireon.

Leurs forces combinées, qui ont pu se replier sur la Forteresse des drakes au nord, rassemblent :

  • Tallen général des 5 Pics (compétent), Liémen commandant (ordinaire) des Guildes du nord, Gendar soutient l’armée avec sa magie puissante ainsi qu’un prêtre de l’Égide orientale d’Haelyn.
  • Boucliers sanglants (infanterie moyenne gobeline)
  • Dents jaunes (archers moyens gobelins)
  • Main bleue (infanterie légère gobeline avec arcs)
  • Garde des drakes (infanterie moyenne humaine)
  • Guides tranchants (éclaireurs gobelins avec arcs)
  • Flèches silencieuses (infanterie légère gobeline avec arcs et poison)
  • Éperviers du nord (cavaliers moyens impact mercenaires)
  • Compagnie noire (archers mercenaires)
  • Maraudeurs de Torvald (infanterie légère avec arcs élite)
  • Lanciers moyens du Temple

La forteresse peut contenir 3 compagnies et donne +1 contre tous et annule l’impact. Ses murs sont garnis de glyphes de garde magiques qui permettront un « tir » gratuit sur le premier assaillant.

En face, l’armée d’invasion de Gorgon est constituée des troupes suivantes :

  • Gazmül le terrible général orog (brillant), Böden commandant carielien (ordinaire), Nierlan Assian démonologue et un prêtre gobelin de Kartathok soutiennent la horde
  • 2 éclaireurs gobelins chevaucheurs de loups
  • Vougiers de Riverford (infanterie moyenne de Cariele)
  • Trébuchets du Prince noir (artillerie lourde mobile)
  • Compagnie d’archers humains de Markhazor
  • Les Poings des ténèbres (infanterie lourde orog)
  • Trolls avec un bélier
  • Cavaliers de la reine (cavaliers moyens gobelins sur loups)
  • Géants fomoriens

Tous les piétons sont équipés d’échelles.

Avant la bataille, Gendar a utilisé une orbe magique du climat, qui lui permet de faire tomber une tempête de grêlons sur les troupes adverses lors de leur approche (tir à -1 sur tous) mais seule l’infanterie de Cariele perd un point de cohésion.

Cliquez sur l’image ci-contre pour voir en grand le placement de départ. Les infanteries légères des 5 Pics sont embusquées. 2 marqueurs ont été posés : un dans le terrain accidenté en face de la forteresse et l’autre dans le bois à côté du lac. Toute la zone est en pente douce. La forteresse est en haut et elle est construite sur une petite éminence très pentue (terrain difficile).

Les chevaucheurs de loups sur le flanc gauche de la horde maléfique partent explorer la zone rocailleuse au centre. Les fantassins humains s’approchent des bois. Ils y découvrent les ennemis cachés qui commencent à les harceler, les archers engagent un duel de tir avec eux.

Gendar, aidé de ses assistants, martèle les assaillant de puissants sorts .

L’infanterie de Cariele est la première à partir en déroute. Les chevaucheurs de loups s’approchent et narguent les cavaliers mercenaires qui finissent par les engager. La mêlée va durer jusqu’à la fin – l’avantage passant d’un camp à l’autre et les troupes retrouvant de la cohésion et des forces grâce aux 2 prêtres engagés dans ce combat.

Un coup de théâtre a lieu quand Gendar réussit magistralement un sortilège de brume mortelle qui décime en 1 tour les servants de l’artillerie adverse !

Les unités lourdes (géants, trolls et orogs) continuent de progresser lentement pour atteindre les lanciers et la place forte. Le général orog, qui avait suivit les chevaucheurs pour les faire se déplacer plus vite, part avec une cavalerie légère afin de rejoindre ses troupes de choc.

Les archers du côté de la forêt éliminent 2 infanteries légères mais finissent par dérouter.

Presque toutes les unités de Gorgon sont alors désorganisées (perte de cohésion) et 3 ont été éliminées. Alors que les troupes d’assaut sont au pied de la forteresse, l’armée se débande (nous avions fixé à 12 le taux de désorganisation à atteindre au lieu de 9 (total des unités) pour cet assaut de forteresse). La province de Puinol est sauvée !

(cliquez sur l’image pour l’agrandir – situation aux abords du château à la fin de la bataille)

A propos admin

Je m'appelle Olivier Vermaut. Je joue aux jeux de rôle depuis plus de 20 ans et aime plus largement les jeux et le fantastique.
Ce contenu a été publié dans Batailles, Campagne D&D en Anuire, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à L’assaut de la forteresse des drakes

  1. Haut la hache Gardien de Birthright,
    Encore une défaite à ton actif… C’est dur de vieillir hein ?
    Sinon, toujours aussi sympa à lire. Il faudra que je teste ce jeu.
    Quoi ? Un vil diable me susurre à l’oreille (Et y faut avoir du courage vu mon état de décomposition avancée) que certaines figurines ne seraient pas peintes…. Meuhheu nooonn , c’est camouflage métallique, comme ça l’ennemi y croit avoir à faire à des chevaliers.

    Jaffar qui te fait payer une semaine de café en solo.

  2. admin dit :

    Ah ces personnages, toujours à avoir la chance de leur côté…
    Rétablis toi bien vieille liche (c’est ça de se convertir à Nurgle)… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *