Guerres au sud d’Anuire (2-1) – Spiderfell à Edlin

Au 2ème tour (mois) de printemps, Medoere ne peut entrer en guerre avant 558 et Roesone avant le 2ème tour d’été 557.

Ce tour, les dés indiquent que Diemed entre en guerre contre Mieres (à Seaward) et Spiderfell contre Roesone (à Edlin).

Je commence par cette dernière bataille où les hordes des bois maudits vont s’abattre sur un royaume affaibli. Le niveau en scouting de Spiderfell est 10 fois supérieur. Le terrain est difficile. La détermination aléatoire donne ceci :

colline colline clair
clair colline ravine
clair clair clair+village

Roesone se placera en haut.

Les plans de bataille sont « pénétrer le centre » pour Roesone et « encercler le flanc » pour Spiderfell. Le placement initial est le suivant (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

La chevalerie de Roesone est prête à défendre son territoire :

Les éclaireurs gobelins sortent d’un hameau pillé :

1) Spiderfell (S) : le mage tente un sort de bouclier magique qui lui revient dans les dents et finit inconscient ! 2 chevaucheurs tentent une charge mais doivent stopper, l’éclaireur de Roesone se replie malgré tout.

Roesone (R) : 2 infanteries font une roue. Le mage réussit un sort « inspiration » qui augmente le moral (Rep+1) d’un chevalier. Le piquier fait demi-tour et s’éloigne.

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

2) S : 2 chevaucheurs chargent l’éclaireur avec succès cette fois, ce dernier déroute. Un autre chevaucheur se place sur le flanc du piquier. Le centre avance et menace les troupes de Roesone. En réaction les chevaliers ennemis chargent.

La ligne tient bon et les cavaliers sur araignées géantes font une touche au tir. La mêlée est favorable à Spiderfell. Les chevaliers doivent rompre le combat. Les 2 corps à l’arrière commencent à avancer.

Ci-dessous, la situation en vue aérienne (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

R : Une infanterie continue de tourner pour menacer le flanc des trolls. Les chevaliers chargent. A la fin du corps à corps, 3 chevaliers et 1 gobelin déroutent ! L’aura de terreur de certaines troupes maléfiques a contribué à l’échec au jet de moral des hommes de Roesone. Le piquier refait face et charge un gobelin. Les 2 ont une perte. Le piquier perd du terrain mais le gobelin déroute.

3) S : les unités avancent. Le chevalier avec le général au centre contre-charge alors que des chevaucheurs sont dans son dos. Les trolls perdent 1 mais tiennent. Le chevalier doit se replier mais il ne peut pas et s’enfuit. Le général ayant disparu toute l’armée de Roesone doit tester son moral. C’est la débâcle, les 3 unités restantes prenant leurs jambes à leur cou.

Lors de la poursuite (Spiderfell a beaucoup de montés), Roesone perd l’éclaireur, les 2 infanteries et le piquier. Le royaume doit abandonner la province. Il est forcé d’accepter une paix forcée pour 3 saisons…

A propos admin

Je m'appelle Olivier Vermaut. Je joue aux jeux de rôle depuis plus de 20 ans et aime plus largement les jeux et le fantastique.
Ce contenu a été publié dans Batailles, Campagne Anuire sud RRtK, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Guerres au sud d’Anuire (2-1) – Spiderfell à Edlin

  1. david dit :

    Superbe campagne et bataille sanglante ! Cela me donne de plus en plus envie de me lancer dans une campagne RRtK.

  2. admin dit :

    Oui ça tourne très bien maintenant que je me suis approprié la règle. Il manquerait juste 1 table pour guider la conduite d’une armée adverse en solo (un peu comme dans Nuts ou WHAA). Le système est très bon pour résoudre les combats (différence montés/piétons, importance du moral par rapports aux simples pertes, magie et tirs pas trop puissants, etc.).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *